La carboxythérapie : bienfaits et utilisations

L’utilisation du dioxyde de carbone remonte à 1932, lorsque les patients des thermes de Royat, en France, ont reçu des traitements au dioxyde de carbone pour combattre divers troubles vasculaires. Les résultats ont conduit le ministère français de la santé à reconnaître cette thérapie comme extrêmement efficace et sûre.

Au fil du temps, la carboxythérapie est devenue de plus en plus populaire et est actuellement pratiquée aux États-Unis, au Japon, en Corée du Sud, dans divers pays d’Amérique du Sud et dans divers pays d’Europe, dont l’Italie, où la Société italienne de carboxythérapie est présente.

Comment la carboxythérapie agit-elle sur la cellulite et d’autres affections ?

Au début, l’amélioration de la circulation est transitoire, mais un traitement répété conduit à une amélioration stable.

La carboxythérapie agit principalement sur 3 niveaux : Le système vasculaire, la peau et les yeux.

Système vasculaire : carboxythérapie pour les troubles de la circulation, la cellulite et les œdèmes des membres inférieurs.

L’injection de CO2 entraîne une augmentation du débit sanguin dans la microcirculation par dilatation des vaisseaux reliant les artères aux capillaires (artérioles, métartérioles et sphincters précapillaires). En même temps, la carboxythérapie favorise la circulation veineuse et lymphatique, améliorant ainsi la rétention de l’excès de liquide (par exemple, la cellulite) et l’élimination des toxines.

La carboxythérapie peut donc être utile dans toutes les affections caractérisées par un mauvais approvisionnement en sang ou une élimination défectueuse des liquides par les systèmes veineux et lymphatique :

  • les troubles vasculaires avec œdème des membres inférieurs,
  • les troubles de la microcirculation (par exemple, le phénomène de Raynaud) ;
  • Insuffisance veineuse ;
  • Ulcères veineux et artériels ;
  • La cellulite.

Il agit également sur le tissu adipeux

Le dioxyde de carbone injecté dans le tissu adipeux active d’abord l’enzyme (lipase intradipocytaire) à l’intérieur des cellules qui s’attaque à la graisse. De cette manière, les triglycérides sont décomposés en glycérol et en acides gras.

La concentration accrue d’oxygène résultant de l’augmentation de l’apport sanguin favorise alors le catabolisme des acides gras.

La carboxythérapie complète donc la lipolyse médicale comme méthode non chirurgicale de réduction de l’adiposité localisée, c’est-à-dire de la graisse corporelle qui a tendance à se déposer chez les hommes dans la région abdominale (ventre) et chez les femmes dans les cuisses et les fesses.

Le dioxyde de carbone permet de tonifier la peau du visage et du corps.

Au niveau de la peau, l’augmentation de l’oxygène et des nutriments, associée à l’action mécanique du gaz, stimule les cellules responsables de la production d’élastine, de collagène et d’acide hyaluronique (fibroblastes).

La corboxythérapie en Tunisie parvient ainsi à tonifier la peau du visage et du corps et à améliorer sa texture et son teint.

La carboxythérapie : pour les cernes

La carboxythérapie est un excellent traitement des cernes. Au niveau des yeux, les cernes autour des yeux (cernes sous les yeux) sont également éclaircis.

La carboxythérapie peut donc être utile pour contrer :

  • Vieillissement de la peau (visage, cou, décolleté, bras, ventre, jambes, fesses, mains, paupières inférieures) ;
  • Vieillissement des organes génitaux masculins et féminins ;
  • Cernes sous les yeux ;
  • Les vergetures ;
  • Cicatrices hypertrophiques ;
  • Alopécie.
Author: Delphine