taxi

Équipements Taxi Montigny-Bretonneux : tout ce qu’il faut avoir dans son véhicule

Tous les véhicules utilisés comme taxi Montigny-Bretonneux doivent avoir un ensemble d’équipements. Certains d’entre eux sont même obligatoires alors que d’autres ne le sont pas. Dans tous les cas, ils sont tous utiles et ils permettent de prévoir les aléas qui pourront avoir lieu. Chaque chauffeur de taxi doit connaitre cette liste et préparer un budget particulier pour obtenir tous les éléments indiqués. Voici de plus amples informations à ce sujet.

Les équipements obligatoires pour un taxi Montigny-Bretonneux

La liste des dispositifs qu’un taxi Montigny-Bretonneux doit avoir est déterminée par l’article R.3121-1 de la circulaire interministérielle relative au transport public de personnes. Cet article stipule que chaque véhicule utilisé pour exercer l’activité de taxi doit disposer des équipements suivants :

  • un compteur horokilométrique homologué aussi appelé taximètre ou encore compteur kilométrique ;
  • un lumineux avec l’inscription taxi et le nom de la commune dans laquelle la voiture exerce ;
  • un horodateur homologué ;
  • une imprimante connectée au taximètre ;
  • un terminal de paiement électronique ou TPE ;
  • une plaque indiquant le numéro de l’autorisation de stationnement ou ADS.

Si certains de ces équipements sont absents dans le véhicule utilisé comme taxi, le conducteur peut encourir des amendes. Dans le cas où la voiture n’a aucun de ces dispositifs, elle est tout de suite considérée comme un taxi clandestin. Les sanctions pourront donc être plus lourdes.

Détails sur chaque équipement

Le taximètre

Le compteur horokilométrique ou taximètre est un dispositif qui assure le comptage du montant à payer par le client par course. Pour déterminer sa valeur, le temps passé dans le véhicule et la distance parcourue sont pris en compte.

Trois entreprises ont des taximètres homologués. Ce sont l’ATA, la HALE et la Gamma. Ces sociétés mettent à la disposition des chauffeurs de taxi à Montigny-Bretonneux différents modèles de taximètre plus ou moins élaborés. Ils prennent tous en compte les nouveaux paramètres. Ce sont aussi des équipements ergonomiques et robustes. Leur design et leur poids sont particulièrement faits pour répondre aux besoins des véhicules utilisés comme taxi.

Certains modèles sont à fixer au tableau de bord du véhicule et d’autres sont intégrés au rétroviseur intérieur. Le conducteur est libre de choisir celui qui lui convient plus du moment où l’article est homologué, il est toujours utilisable.

La plaque

Le conducteur de taxi doit avoir une ADS ou autorisation de stationnement pour pouvoir exercer son activité. Celle-ci comprend une plaque contenant un numéro de l’ADS ainsi que sa commune de rattachement. Le dispositif est à fixer à l’intérieur de la voiture sur l’aile avant droit. Celui-ci doit également être bien visible depuis l’extérieur.

Le lumineux

Le lumineux, comme son nom l’indique est un équipement qui s’allume et qui porte avec la mention « taxi ». Sa fonction consiste à indiquer aux clients si le véhicule est libre ou non. S’il est vert, le taxi est libre et s’il est rouge, il est donc occupé. Celui est aussi connecté au taximètre.

Le chauffeur a le choix entre un lumineux fixe ou un lumineux détachable. Il peut également ajouter des accessoires pour indiquer le nom de la commune dans laquelle il exerce. Il peut même y mettre son numéro de téléphone.

Dans l’idéal, le lumineux doit être acheté avec le taximètre. De cette manière, ils seront facilement compatibles puisqu’ils sont issus d’une même marque. Mais le conducteur est libre de choisir le dispositif qui lui plait. L’essentiel est qu’il soit visible par les clients dans les rues.

Le facturier et/ou l’imprimante

Dans chaque véhicule utilisé comme taxi de la ville de Montigny-Bretonneux, il doit y avoir une petite imprimante (ou facturier). Cet appareil a pour fonction d’assurer l’édition des reçus des courses. Pour choisir ce dispositif, il est possible de prendre n’importe quel modèle. Il y a certaines marquent qui proposent des facturiers permettant des personnalisations (informations de contact, logo, etc.).

Le terminal de paiement électronique (TPE)

Les conducteurs de taxi ont l’obligation de proposer à leurs clients de payer par carte bancaire. Cette règle est en vigueur depuis 2014. S’ils manquent à cette règle, ils risquent de payer une amende pouvant atteindre 1 500 €. Pour cela, leurs voitures doivent être pourvues d’un terminal de paiement électronique ou TPE qui est à placer sur un coin bien visible par le client.

Deux types de TPE sont disponibles sur le marché :

  • les TPE fixes, qui sont branchés sur secteur et qui se servent habituellement d’une ligne téléphonique ou l’ADSL ;
  • les TPE mobiles, qui sont dotés d’une batterie et qui utilisent le réseau 3G. Ces modèles fonctionnent généralement avec une application à installer sur un appareil mobile.

Les conducteurs de taxi ont le choix entre deux alternatives différentes : soit ils en achètent, soit ils en louent. Toutefois, la location est devenue chère. Plusieurs chauffeurs optent alors pour des TPE mobiles plus économiques. Il faut noter aussi que certains modèles de TPE disposent d’une imprimante intégrée.

La trousse de secours

Ce type d’équipement n’est pas obligatoire dans un taxi de Montigny-Bretonneux. Cependant, il est très recommandé. Elle doit contenir des compresses stériles, des pansements stériles, des bandes extensibles, des ciseaux, des gants stériles, des solutions antiseptiques bactéricides non iodée et des sacs à vomi. Il y a des entreprises spécialisées dans la fabrication de matériels médicaux qui proposent des trousses de secours destinés pour les taxis.

Une boite à outils

La boite à outils n’est pas non plus obligatoire. Elle est indispensable. Elle doit comprendre toutes les clés et différents équipements qui permettront au conducteur de résoudre certains problèmes mécaniques qui pourront avoir lieu en route. Il doit par exemple avoir les clés nécessaires pour changer les roues de sa voiture par exemple. Le but n’est pas que le conducteur devienne mécanicien mais plutôt qu’il trouve seul les solutions pour certains problèmes qui ne nécessiteront pas obligatoirement la venue d’un dépanneur. En effet, ce dernier pourra lui couter cher alors que le souci n’est pas vraiment grave.

 

 

 

Ce site vous donnera plus d’informations.

Author: Damien